Le `Zapping Social' : Le nouveau phénomène qui monte en Europe

Les victimes potentielles du « zapping social »
Les victimes potentielles du « zapping social »
  • Les victimes potentielles du « zapping social »
    Les victimes potentielles du « zapping social »
    Les victimes potentielles du « zapping social »
    Les victimes potentielles du « zapping social »
  • Zapping social
    Zapping social
    Zapping social
    Zapping social

Le 3 mai 2012 -Une étude réalisée par lastminute.com révèle que plus de 50% des Européens sont prêts à abandonner, à la dernière minute, leurs projets planifiés avec famille et amis au profit d’un programme plus attrayant.

Selon une étude réalisée par lastminute.com auprès de 7 200 personnes réparties dans 6 pays1, le « zapping social » est une tendance de plus en plus populaire en Europe. Ce phénomène consiste à laisser tomber à la dernière minute un projet organisé avec des amis, sa famille ou des collègues de travail pour finalement profiter d’une offre plus alléchante.

Cette nouvelle tendance opportuniste est une des conclusions tirées de cette étude réalisée par lastminute.com : plus de la moitié des Européens (54%) avouent revenir au dernier moment sur leurs engagements pris auprès d’amis et collègues, si un bon plan se présente. Globalement, les hommes sont davantage enclins à céder à ce « zapping social » (56% vs 52% pour les femmes). 

Le « zapping social » : qui est le plus inconstant en Europe ?


Les Français, friands de « zapping social » ?

Si la majorité des Français avouent pratiquer le « zapping social » seulement 6 % admettent pratiquer le « zapping social » régulièrement. Toutefois, 47% des Français reconnaissent avoir déjà annulé un projet à la dernière minute pour planifier autre chose qui leur semblait  plus amusant.
Les Français préfèrent délaisser leurs amis et leurs collègues de travail plutôt que leur famille.

Les Espagnols prennent la tête du classement : 69% d’entre eux reconnaissent être opportunistes. Ils sont suivis par les Irlandais (65%), les Italiens (62%) et les Français (53%), qui se disent prêts à retourner leur veste à la dernière minute pour un programme plus attrayant.
En revanche, les Britanniques (42%) et les Allemands (45%) pratiquent moins le « zapping social » et restent fidèles à leurs engagements vis-à-vis de leurs proches.

Le “zapping social” par pays
Pays et % pratiquant le zapping social
Espagne : 69%
Irlande: 65%
Italie: 62%
France: 53%
Allemagne: 45%
Royaume-Uni: 42%

Qui sont ces « zappés » ?


D’après cette étude, plus de la moitié des Européens sondés (62%) sont davantage disposés à pratiquer ce zapping opportuniste, et donc à annuler leurs projets à la dernière minute, avec leurs amis plus qu’avec n’importe quel autre groupe. Les beaux-parents sont en général les moins susceptibles d’être abandonnés à la dernière minute, avec 10% des Européens seulement admettant zapper leur belle-mère ou beau-père.
Les Irlandais (22%) et les Espagnols (22%) sont deux fois plus sujets à annuler leurs projets à la dernière minute avec leur conjoint comparé aux Français (9%) et aux Allemands (8%).

1Etude commanditée par lastminute.com et réalisée par YouGov Plc du 13 au 16 avril 2012. Echantillon sondé : 1 010 adultes en France, 2 103 au Royaume-Uni, 1 007 en Irlande, 1 066 en Allemagne, 1 010 en Italie et 1 010 en Espagne. Cette étude a été menée en ligne.